« Les sciences de gestion naissent des questions et difficultés de l’action dans les entreprises.

L’entreprise n’est pas un collectif comme les autres. Elle a pour particularité d’être éphémère et de n’admettre aucune définition naturelle.

L’entreprise est confrontée à une liberté inédite, elle définie ce qu’elle veut faire.

L’entreprise n’est donc pas une classe particulière de phénomènes collectifs mais plutôt l’une des formes les plus universelles de l’action collective…. Elle est un collectif partculier qui a la propriété fondamentale de se reconcevoir en permanence… C’est parce que la rationalité est limitée que l’action collective est possible »

E. Godelier (sous la coordination de) 2003 Penser les organisations.