« Ce qui pousse taylor à étudier le travail fut le choc qu’il subit en voyant la haine HmB2Qv2252UDréciproque qui montait entre capitalistes et ouvriers.Taylor vit que le conflit n’était pas nécessaire.Il se mit au travail pour que les ouvriers deviennent productifs de façon à gagner un salaire convenable.Sa motivation principale était de créer une société où propriétaires et ouvriers auraient un intérêt commun à développer la productivité et pourraient établir entre eux une relation harmonieuse grâce à l’application du savoir au travail. Le travail reste quelque chose de méprisable surtout aux yeux de l’intelligentsia.Pelleter du sable, le travail dont l’analyse a rendu taylor célèbre n’est certainement pas ce qu’un homme de culture place au premier rang de ses priorités.

Taylor a choqué autant les patrons que les syndicats. D’abord parce qu’il soutient qu’il n’existe pas de travail qualifié. Dans les opérations manuelles, il n’existe que du travail et tout travail s’analyse de la même façon.Et il ne manquait jamais une occasion de proclamer que l’ouvrier et non le propriétaire devait recevoir la part du lion dans les bénéfices qu’apporterait l’ost. Ajoutant l’affront au préjudice, son quatrième principe exigeait que les ouvriers soient consultés sur l’analyse du travail et y soient associés. »

P.Drucker  « Au-delà du capitalisme »