Comme un jardin, semer ses propres graines, cueillir les fruits des uns et des autres ...

Un concept possède une définition qui enveloppe une extension et une compréhension. Un concept n’est ni « vrai » ni « faux » et encore moins « logique ». Un concept a une définition qui le rend opératoire : il a un sens.....

Il s’agit d’une notion abstraite. A partir de notre perception des choses, il est possible d’abstraire certains éléments communs à un genre, résumés dans un nom particulier.

Ce qui se présente comme une totalité dans la perception, comme une totalité concrète est décomposé en éléments qui eux-mêmes ont été clairement été identifiés sous un terme précis. La pensée fragmente, généralise et isole. On abstrait un concept grâce à d’autres concepts. Le concept de voiture conserve ainsi les traits qui pourront s’appliquer à toutes les voitures possibles. Les particularités concrètes de telle ou telle voiture particulière sont délaissées.

Une fois formé, le concept délivre une identité d’objet, qui va permettre une identification au sein de la perception. Le concept résume un certain savoir qui, une fois qu’il est possédé, peut-être aisément appliqué à d’autres objets semblables, par simple comparaison. 18_4202

Le processus d’abstraction conduit à extraire des caractéristiques qui seront réunis sous un terme commun, devenant une classe, un genre donné. L’esprit effectue un travail de généralisation. Elle permet par là d’étendre un concept à une classe indéfini d’objets possibles qui auront de fait des similitudes. Le concept doit envelopper l’essence de l’objet, il est le produit d’un jugement rapporté à un objet considéré comme exemplaire d’une classe définie. Le concept fixe donc dans un symbole abstrait et général, le mot, une somme de connaissance que nous possédons sur un objet. Il permet la constitution d’une classe, de telle manière que le concept de voiture ou de maison s’appliquera à toutes les voitures et toutes les maisons.

Le mot paradigme tient son origine des mots grecs παράδειγμα (paradeigma) qui signifie « modèle » ou « exemple », et παραδεικνύναι (paradeiknunai) qui signifie « démontrer ». Un paradigme est une représentation du monde, une manière de voir les choses.

"Toute théorie, y compris scientifique ne peut épuiser le réel et enfermer son objet dans ses paradigmes."

E. Morin, le paradigme perdu p.229